École de la deuxième chance
Un nouveau parcours pour réussir


Qui sommes-nous ?

LES ORIGINES DU CONCEPT E2C

Les Écoles de la 2e Chance (E2C) sont issues des principes contenus dans le Livre Blanc Enseigner et apprendre – Vers la société cognitive, présenté à l’initiative d’Édith CRESSON (alors Commissaire Européen chargé de la Science, de la Recherche et du Développement et ancien 1er ministre) lors du sommet des Chefs d’État de Madrid de décembre 1995, puis adopté par les Ministres de l’Éducation des États Membres de l’Union Européenne. Le projet de bâtir des Écoles de la 2e Chance était inscrit parmi les cinq objectifs transversaux identifiés par le Livre Blanc, “Lutter contre l’exclusion”.

Objectif : lutter contre le décrochage scolaire et accompagner les jeunes sans diplôme et sans qualification.

La caractéristique forte du dispositif des Écoles de la 2e Chance est de se concentrer sur des franges de la population particulièrement fragilisées : de jeunes adultes, sortis sans diplôme des systèmes d’enseignement classiques et qui doivent, aujourd’hui, faire face à des difficultés sociales et humaines marquées.

Le Réseau E2C accueille près de 15 000 jeunes par an, dans 51 écoles réparties sur 118 sites, dans 12 régions et 60 départements dont 56 en métropole et 4 ultra-périphériques.

L’E2C permet aux jeunes, sortis sans diplôme ni qualification du système scolaire, de s’inscrire dans un nouveau parcours éducatif d’acquisition de compétences et de comportements, et permettant une intégration sociale, citoyenne et professionnelle durable.

CONSTAT : CHAQUE ANNÉE, PRÈS DE 100 000 JEUNES SORTENT DU SYSTÈME SCOLAIRE SANS EMPLOI NI QUALIFICATION

Selon les derniers chiffres du ministère de l’Éducation nationale, 100 000 jeunes décrocheurs de 16 à 25 ans ne sont ni en emploi, ni en études, ni en formation.

Le taux de chômage des jeunes de moins de 25 ans demeure élevé en France, notamment par rapport au taux européen (24,4% en juillet 2016 selon une étude Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne). De même, les difficultés rencontrées par les jeunes (compétences de base, mobilité, santé, logement, maîtrise du numérique…) ne favorisent pas leur insertion professionnelle.

MISSIONS ET VALEURS DES E2C : DONNER AUX JEUNES DÉCROCHEURS LES MOYENS DE RÉUSSIR

Chaque stagiaire bénéficie d’un parcours individualisé et en alternance pour son entrée dans le monde des métiers.

Les jeunes qui intègrent une E2C ont un statut de stagiaire de la formation professionnelle et perçoivent une rémunération en moyenne de 300€ par mois, financée par la Région (montant variable selon la situation du jeune et incluant la protection sociale).

Le concept est basé sur 3 composantes fondamentales du parcours :

  • la construction d’un projet professionnel
  • un socle de compétences de base
  • des ateliers socio-éducatifs

 

Les 3 principes fondamentaux

1 L’alternance au cœur du dispositif

Parcours de 1330 heures dont 770h en centre (22 semaines) et 560h en entreprise (16 semaines).

2 Une pédagogie fondée sur l’individualisation

Chaque stagiaire progresse à son rythme, la colonne vertébrale du parcours et sa durée sont basées sur la découverte et la confirmation du projet professionnel choisi.

3 La mise en œuvre d’un partenariat avec les entreprises et les organismes de formation

 

L’E2C NORMANDIE a ouvert ses portes en janvier 2017 sous l’impulsion de Mr Rodolphe THOMAS, Maire d’Hérouville Saint-Clair, 1er Vice-président de la Communauté d’Agglomération de Caen la Mer en charge des Transports, Déplacements et Infrastructures et 4e Vice-président de la Région Normandie en charge de la Politique de la Ville.